banner

Site internet officiel du Centre d'Intervention et de Secours de Hagondange


Bienvenue, visiteurs. Identification

  Sommaire

Chronologie de l'historique du centre



1861 : La commune se dote d’une pompe à bras qu’elle abrite dans la local situé à côté d'une ancienne maison d'habitation aménagée en première Mairie - Ecole du village sise 2, rue Jeanne d’Arc.

 

 

1882 : Sous annexion à la Prusse, la municipalité investie la somme de 1 400 Mark pour remplacer la pompe à bras.

 

1888 : Le corps de Sapeurs-Pompiers est créé pendant l’annexion.

 

1905 : Hagondange compte que 600 habitants et seulement quelques fermes implantées autour du château François de Curel et de sa chapelle. Très peu de maisons existent sur l’axe Metz-Thionville et dans la nouvelle Bahnofstrasse (rue de la Gare).

 

1910 : Les Sapeurs-Pompiers se voient doter d’uniformes prussiens avec l’apparition de la tunique et du casque sans cimier. Le traditionnel képi français a laissé la place à la casquette.


Le corps est placé sous le commandement du capitaine Brum.

 

1919 : Le conseil municipal dans sa séance du 6 mars 1919 charge le conseiller Bassompierre de réorganiser le corps démantelé pendant le conflit de 14/18. Une année plus tard, le local des pompiers est implanté rue du Cimetière.

 

 

Ce local est également utilisé pour remiser le corbillard communal à traction hippomobile.

 

1921 : Le Lieutenant Schaller Edmond restructure définitivement le corps communal. Il est nommé chef de centre par décret du 31 mars 1922.


Monsieur Schaller est maître ébéniste menuisier. Il exploite l’affaire familiale implantée angle rue des Fleurs et rue du Presbytère puis rue Jeanne d’Arc.

 

 

1923 : Le bâtiment des pompiers implanté rue du Cimetière est doté d’un séchoir aménagé qui sera équipé dès 1926 d’une sirène en remplacement de l’alerte au clairon.

 

1929 : Une tour de séchage de 14 mètres est construite pour permettre le séchage de 400 mètres de tuyaux en chanvre et en lin qui ont remplacé les tuyaux rivetés en cuir.
Les plans sont établis par un architecte de la commune Monsieur Zwinckel et les travaux sont réalisés par un entrepreneur de Mondelange pour une somme de 10 000 francs.

 

1930 : Le corps local est composé de 29 Sapeurs-Pompiers. Il est équipé de :

· une pompe aspirante et refoulante

· une échelle à coulisse de 16 mètres tractée.

· Un dévidoir de tuyaux

· Masques à gaz

· Projecteurs à acétylène

 

1936 : La ville compte 7003 habitants pour environ 1000 maisons réparties entre la «kolonie» (la citée) et le centre et séparée par la ligne de chemin de fer.


Cette année, la municipalité se dote d’une nouvelle sirène type «ville de Paris». Elle sera installée sur l’hôtel de ville rue de la Gare.

 

 

1938 : Octobre 1938 suite au traité de Munich et à une première mobilisation, la municipalité engage des frais «en vue d’assurer de toute urgence la protection de la population contre les attaques aériennes".
Ainsi, sont construits trois abris pour la protection des équipes devant participer de façon active à la défense passive.
Un d’entre eux est destiné aux Sapeurs-Pompiers locaux, il est implanté rue du cimetière. Pour assurer la construction de ces ouvrages, trois entreprises mirent leurs ouvriers à la disposition de la commune et de l’usine consentit à vendre le fer et le ciment à un prix de faveur.
Le financement de ces travaux est rendu possible en utilisant des crédits destinés à l’extension de la colonie de vacances ( 70 000 francs) et à la création d’ une bibliothèque (22 000 francs).
Le 14 octobre de cette année 1938, le conseil municipal vote l ‘achat de matériels complémentaires pour assurer la défense passive :
· Masques à gaz
· Sable
· Extincteurs
· Pulvérisateurs
· Brancards…

Mais le percepteur cause des difficultés au point que les marchés régulièrement enregistrés ne seront finalement pas conclus. Etant donné la situation, Le maire Mr LAMM est amené à demander une dérogation au préfet.

 

1939 : La guerre est imminente. La municipalité s’est préparée à cette éventualité en s’appuyant dans un premier temps sur le corps des pompiers commandé par le Lieutenant Edmond Schaller.
En août les masques à gaz achetés quelques mois plus tôt sont envoyés dans les écoles.

 

1940 : L’effectif du centre augmente car beaucoup d’hommes s’engagent pour éviter d’être enrôlés de force par les Allemands. L’effectif est passé de 30 à 55 hommes et un poste d’incendie est installé à la cité.


Le 1er décembre 1940, les Allemands organisent la fusion des communes de Hagondange, Talange et Mondelange qui deviennent le « Grosshagendingen » avec une population de 13500 habitants.


Les Sapeurs-Pompiers restent placés sous le commandement du Capitaine Schaller Edmond.

 

 

 

1947 : Le Centre de Secours prend une vocation extra communale en devenant « centre intercommunal » sous l’égide du département.


Il est toujours toujours dirigé par le Capitaine Schaller Edmond et prend l'appellation de "Centre de Secours".


Sa capacité de travail s'améliore avec une dotation en matériel plus puissante :

· Un Fourgon pompe tonne avec une motopompe de 30 M3/h

· Une motopompe remorquable de 60 M3/h

 

1953 : Le Lieutenant Schorsch Alfred prend le commandement du centre après le départ en retraite du Capitaine Schaller Edmond. Ce dernier est nommé Commandant honoraire.


Le nouveau Chef de Corps est secondé dans sa tâche par les lieutenants Keiff Louis et Reutenauer.


Pour faire face aux feux d’hydrocarbures, le centre est doté d’un camion-mousse.

 

1957 : Les Sapeurs-Pompiers locaux sont amenés à lutter avec efficacité et bravoure contre un violent feu de train transportant des hydrocarbures en gare de Rombas. (voir chapitre: "Distinction du centre")


Pour l’efficacité de son action sur cette intervention, le corps des sapeurs pompiers de Hagondange reçoit la fourragère à titre collectif.


La remise officielle de cette distinction est réalisée par le Colonel Sibué le 11 novembre 1957 sur la place du marché. (voir chapitre: "remise de la fourragère à titre collectif").

<

 

1962 : Acquisition du premier Fourgon Pompe tonne équipé d’une citerne de 2500 litres d’eau et de 600 mètres de tuyaux. L’effectif du centre est alors de 40 membres.

 

1969 : Lors de l'extinction d'un feu de ferme sur la commune de Richemont un mur s'effondre emportant sur son passage 4 Sapeurs-Pompiers. Le bilan est lourd: Un Adjudant est tué, trois autres collègues sont blessés (voir chapitre: "Morts en service commandé")

 

1970 : Le 5 juillet, le corps des Pompiers organise le Congrès des Sapeurs-Pompiers pour le compte de l'Union Départementale présidée par le Chef de Bataillon J. Kluse, Chef du Centre de Secours Principal de Metz.


A l’occasion du cette manifestation corps reçoit un nouveau drapeau.


Le Centre est composé de 34 hommes. (voir chapitre: "Composition du Centre de Secours en 1970")

 

1971 : Les pompiers s’installent dans le local rue de la fontaine. Ce bâtiment servait jusqu’alors d’atelier d’entretien des engins et véhicules municipaux. Aujourd’hui il est occupé de la régie municipale d’électricité.

 

 

1973 : Le Corps est doté d’un Fourgon Pompe Grande Puissance (FDGP). Faute de place suffisante pour accueillir l’ensemble du parc, la municipalité met à disposition des Sapeurs-Pompiers un local supplémentaire situé rue Wodli.


Ainsi, l’échelle mécanique 18 mètres et l’embarcation seront remisés à cette adresse dans l’attente de la construction d’un nouveau centre.


 

1978 : Le Lieutenant Keiff Albert prend le commandement du corps. Il est projeté de construire un nouveau Centre de Secours, rue du 8 mai 1945.


Les adjudications ont finalement lieu en mars 1978 et les travaux débutent en juin de la même année avec un délai contractuel de 18 mois.


 

1979 : Monsieur Fischer Marcel chargé du service technique qui est nommé Lieutenant Chef de Corps après le départ du Lieutenant Keiff Albert. A l’époque, le nombre d’intervention annuelle atteint 120 sorties mais l'augmentation constante du nombre d'intervention liée principalement à l'augmentation du traffic routier va nécessiter la présence de Sapeurs-Pompiers permanents au sein du centre.


Le Lieutenant Fischer Marcel est secondé dans sa mission des Sous-Lieutenant Zanchettin Raymond, Omhover Alain et l'Adjudant-Chef Keiff Louis.


L’augmentation constante de l’activité liée principalement à l’évolution du trafic routier va nécessiter la présence de Sapeurs-Pompiers permanents au sein du corps.

 

1980 : En avril 1980 la construction du nouveau Centre de Secours implanté rue du 8 mai 1945 est achevée


Les Sapeurs-Pompiers prennent possession de leur nouveau centre le 22 juin. Pour l’inauguration le Corps local organise pour la seconde fois le congrès de l’union départementale des sapeurs pompiers de la Moselle.

 

 

 

En novembre 1980, la sirène du réseau national d’alerte utilisée pour prévenir les Sapeurs-Pompiers est complétée par une dizaine d’appareils sélectifs qui servent à l’engagement des véhicules de secours à personne et opérations diverses.

 

1984 : 6 Sapeurs-Pompiers permanents sont recrutés par la commune pour entretenir le matériel opérationnel et intervenir à toute heure de la journée.

Il s’agit de :

· Omhover Alain

· Sladek Armin

· Nobile Alain

· Berard François

· Muller Denis

· Kaminski Michel

 

1990 : Le Centre de Secours se professionnalise. Les Sapeurs-Pompiers permanents obtiennent le statut de Sapeurs-Pompiers Professionnels après réussite à un concours.
Le Sapeur Kaminski Michel quitte le Corps pour rejoindre les services techniques de la ville de Hagondange.
Un Sapeur-Pompier Professionnel est recruté, il s’agit du Sapeur Ledig Martial.

 

1993 : Le Lieutenant Omhover Alain succède au Capitaine Fischer Marcel comme Chef de Corps. Ce dernier est nommé Commandant honoraire

 

1995 : Une Section de Jeunes Sapeurs-Pompiers (J.S.P.) est créée sous l’impulsion de la municipalité.

 

1998 : Deux Sapeurs-Pompiers Professionnels supplémentaires sont recrutés :

· Debris Gérard

· Vetzel Thierry

 

2000 : La gestion des Sapeurs-Pompiers passe de l’échelon communal à l’échelon départemental. Le Corps est départementalisé et prend l'appellation de Centre d'Incendie et de Secours (CIS).


Le centre devient également le siège de la compagnie de Metz-campagne qui regroupe le secteur du CIS de Hagondange, Remilly et Courcelles-Chaussy soit 320 sapeurs pompiers environ.


Le Capitaine Omhover Alain, Chef de Corps, est alors nommé Chef de Centre et Commandant de Compagnie de Metz-Campagne.

 

2002 : Le C.I.S. de Hagondange est composé d’un Capitaine, 19 Sapeurs-Pompiers Professionnels et couvre 17 communes (99 000 habitants).

 

2005 : L’effectif du centre évolue pour atteindre les 27 Sapeurs-Pompiers Professionnels et 56 Sapeurs-Pompiers Volontaires.

 

2006 : Pour faire face au risque d’attentat par toxiques de guerre, le C.I.S. est doté d’un module de décontamination de masse. L’effectif est spécialisé dans ce domaine

 

2007 :Le 3 décembre, le Capitaine Jacquet Patrice succède au Capitaine Omhover Alain sur les fonctions de Chef de Centre et Commandant de Compagnie de Metz-campagne.

 

2008 : Le Centre de Secours se voit affecter le premier Sapeur-Pompier Professionnel féminin de son histoire. Il s’agit du Caporal Maud Lombard.


La cérémonie de passation de commandement entre le Capitaine Omhover et le Capitaine Jacquet se déroule dans la cour du casernement le 12 janvier 2008 en présence de Mr Mahler maire de Hagondange, Mr Weber membre du conseil d’administration du SDIS et du Colonel Franoz Directeur Départemental des Service d’Incendie et de Secours de la Moselle. (voir chapitre: "Passation de commandement").


Le 29 novembre 2008 connait une tragédie. L'Adjudant-Chef Navarette Jacques décède en service commandé dans un accident de voiture alors qu'il se rendait au SDIS 57 pour participer à une réunion du Comité Pédagogique des Jeunes Sapeurs-Pompiers.

 

2009 : Le 1er janvier, le Capitaine Jacquet Patrice est nommé au grade de Commandant.

 

2013 : Le 23 juin, l'Amicale des Sapeurs-Pompiers de Hagondange et le Centre de Secours organisent une journée portes ouverte à la caserne.

 

2016 : Le 1 août, le Capitaine Pavoine Corentin succède au Commandant Schmitt Michaêl sur les fonctions de Chef de Centre.

 


         Retour


[ Page générée en 0.1865 sec ] [ Vitesse PHP: 58% - SQL: 42% ] [ Requêtes SQL: 23 ]
 Top Max Cache Off Copyright Mentions légales PHP Maximus CMS